Biberonner un bébé cochon d'Inde.

 

Tout d'abord, je tiens à préciser que je ne fais pas partie de ces personnes qui considèrent qu'il est super mignon de donner le biberon à des bébés animaux et qui le font pour le plaisir de materner. De même, je ne suis pas une partisane de la vie à tout prix et en aucun cas, je ne biberonnerais des bébés trop faibles pour survivre (on ne fait que retarder l'inévitable et, au final, c'est plus dur pour tout le monde).

Mais il arrive des cas où, malheureusement, on n'a pas le choix, comme par exemple, lorsqu'une maman meurt après une mise bas ou qu'une portée est trop nombreuse. Je vais vous faire part de mon expérience en matière de biberonnage de bébés chons, dans l'espoir que si, un jour, vous vous retrouvez dans cette situation, vous sachiez quoi faire.

Dans quels cas?

Les cas où j'ai eu à biberonner des bébés se sont produits lors du décès des mères. Elles laissaient derrière elles des petits orphelins, qui, sans lait, étaient condamnées à mourir de faim.

Autre situation : lorsqu'un petit un peu frèle et issu d'une portée trop nombreuse n'arrivait pas à accéder aux mamelles car il était sans arrêt poussé dehors par ses frères et soeurs plus gros. Dans ces cas là, j'ai biberonné, car ces animaux étaient totalement viables et n'avaient juste pas eu de chance au début de leur vie.

Comment procéder ?

Prenez une serviette éponge, mettez une serviette de table dessus pour ne pas la salire. Mettez votre petit chon dessus. Prenez une pipette d'1 ml avec un embout plastique, qui fait des gouttes. Pas une seringue, car le jet serait trop puissant et vous risquez de créer des fausses routes ce qui déboucherait sur des infections pulmonaires. Vous pouvez aussi utiliser un biberon pour chaton. Avec le système de gouttes, c'est le chon lui-même qui vient prendre le lait et qui l'avale, pas de risque d'étouffement. Au départ, il ne va pas comprendre, il faudra donc le tenir et lui mettre fermement sous le nez. Puis, il va très vite comprendre que la nourriture sort de là et il viendra boire de lui-même.

Conclusion
Quel lait donner?

On entend un peu tout et n'importe quoi  sur le lait à donner à un bébé cobaye. Quand je me suis retrouvée dos au mur, j'ai appelé des amies éleveuses qui m'ont dit qu'il fallait donner du lait en poudre pour chaton, et que c'était ce qui se rapprochait le plus du lait de cobaye. N'ayant pas de lait pour chaton sous la main et, bien entendu, étant un samedi soir, je leur ai demandé si je pouvais utiliser du lait de vache, la réponse a été : "Oh non malheureuse, ça va les tuer à coup sûr! Ils vont mourir de diarhèe." Bon, c'était clair. Mais comment faire alors? Je ne pouvais pas laisser mes petits sans manger deux jours? Je suis allée sur internet et j'ai trouvé un article vétérinaire qui disait qu'on pouvait faire soi-même du lait reconstitué pour chaton, et qu'il aurait exactement la même valeur nutritive que le lait en poudre. Comme je n'avais pas le choix, c'est ce que j'ai fait. Et bien, laissez moi vous dire une bonne chose : je n'achèterais jamais de lait pour chaton en poudre, tant le lait que j'ai fait moi même a été efficace et n'a jamais posé aucun problème de santé. Animaux costauds, vifs, qui prennent bien du poids et qui ont un transit intestinal impeccable. Je vais donc vous révéler cette fameuse recette de lait à faire soit même:

 - Prenez une bouteille de lait de vache entier, mettez en 1/4 dans un récipient.
 - Ajouter un jaune d'oeuf (attention, que le jaune!).
 - Mettez 2 cuillèrées à soupe de crême fraîche à 30% de matière grasse.
 - 3 cuillèrées à soupe de sucre en poudre.
Mélangez bien le tout afin d'en faire un mélange homogène et sans morceau.

Ce mélange se conserve au frigidaire environ 3 jours.

Au niveau de la fréquence de nourrisage : pour un nouveau-né, c'est toutes les deux heures.

Au niveau des quantités, personnellement, je laisse toujours les petits se réguler eux-même, quand il n'ont plus faim, ils arrêtent. Quand les bébés grandissent, on espace les prises de repas petit à petit pour les arrêter complètement vers 3 ou 4 semaines.
 

Biberonner un bébé n'est pas un jeu. Cette action ne doit être faite qu'en cas d'extrême nécessité. Pensez qu'on peut combattre la nature et défier la mort est illusoire et si un petit est destiné à mourir, ce n'est pas quelques biberons qui le sauveront. Il ne sert à rien de prolonger une vie de quelques jours sous prétexte que c'est mignon de biberonner. Par contre, lorsqu'il s'agit de bébés viables, alors, dans ce cas, le biberonnage peut être très utile et leur sauvera la vie. J'espère que cet article vous aura aidé si, comme moi, vous avez à un moment dû prendre la décision de biberonner. Vous pouvez aussi,bien entendu, utiliser du lait pour chaton en poudre. A vous de décider.
 

© 2013. Tous droits réservés. SIRET 75322674500028

  • Facebook Grunge